Edito Fotolia 64436691 XS

 

  

Et dire que l’Etat s’est engagé à sortir 380.000 personnes de la pauvreté à l’horizon 2020 !

 

Il est des réalités implacables qui ne peuvent être remises en cause … la pauvreté croissante vécue et subie par une part de plus en plus nombreuse de la population en est une.

 

Les causes ? Exclusions, perte d’emplois, gel des salaires, précarisation de l’emploi, dumping social, coupes dans les soins de santé, attaques sur les périodes assimilées dans le calcul des pensions,  … la liste est malheureusement longue et non exhaustive !

 

Dans les communes, les CPAS n’ont jamais eu autant de demandes que pour le moment … et pourtant, notre gouvernement fédéral continue comme si de rien n’était !

 

Au contraire, on fait à nouveau payer la note à la population.

jeunesFGTBdonneDeLaVoix


 

Là où notre gouvernement fédéral s’est engagé à sortir 380.000 personnes de la pauvreté à l’horizon 2020, il sort de son chapeau des décisions toutes plus antisociales les unes que les autres, décisions qui ont pour toute conséquence une pauvreté de plus en plus présente !

 

Même les experts du Conseil Académique des Pensions désignés pourtant par Charles Michel et son équipe, tirent la sonnette d’alarme.

 

Tout comme les travailleurs, ils dénoncent une réforme des pensions dangereuse, un détricotage du contrat social  et un accroîssement des risques individuels et des inégalités sociales.

 

Soyons clair, il est primordial de rester dans le combat, de montrer que nous ne sommes pas dupes et que nous sommes toujours mobilisés !

 

Ce 24 novembre, les travailleurs du Non-Marchand mais également des autres secteurs d’activité sont descendus dans les rues de Bruxelles pour demander plus d’emplois de qualité, plus de pouvoir d’achat et pour plus de qualité de vie.

 

Le 28 novembre, nous étions également à Bruxelles pour nous battre contre l’attaque faite aux périodes assimilées dans le calcul des pensions.

 

Soyons encore plus nombreux à dire qu’il faut que tout cela cesse !

 

Sans cela, d’ici à 2020, ce ne seront pas 380.000 personnes en moins sorties de la pauvreté mais bien 380.000 personnes en plus qui vivront dans la pauvreté !

 

 

Jean PEETERS

Secrétaire Régional

 

peet

 

Philippe DUMORTIER

Président

 

Philippe Signature