Edito Fotolia 64436691 XS

 

 

Un vieux proverbe du 14ème siècle dit « Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre » … 700 ans ont passé et cette maxime reste plus que jamais d’actualité !

 

Malgré nos demandes, argumentations, propositions et actions, le Gouvernement souhaite toujours enclencher le saut d’index.

 

Ce saut d’index, à qui profitera-t-il … et surtout à qui ne profitera-t-il pas ?

 

La réponse à la deuxième question est facile … aux travailleurs et aux allocataires sociaux … les mêmes qui par contre devront subir l’augmentation des loyers … qui eux seront bel et bien indexés !

 

Deux poids, deux mesures … une réalité qui tend à devenir une constante du Gouvernement Michel 1er !

 

Nous ne pouvons à ce sujet qu’espérer une réaction du Gouvernement wallon qui pourrait décider d’une non-indexation des loyers.

 

Ce serait non seulement un signal positif pour la population mais également une bouffée d’oxygène bienvenue pour des familles qui vivent de plus en plus de difficultés au quotidien.

 

Alors que la hausse des salaires allemands diminuera clairement l’écart salarial avec nos pays voisins, le Gouvernement s’obstine malgré tout à garder la même ligne de conduite vis-à-vis du saut d’index.

 

Que faire de plus pour être entendus ?

 

Ce 11 mars, une concentration en front commun se tiendra à Bruxelles avec pour but de ramener le Gouvernement à revoir ses positions sur les éléments suivants  :

 

Une fiscalité équitable et un tax-shift ;

Les mesures en matière de chômage et de disponibilité et la réforme des pensions tant dans le secteur privé que public dans la perspective d’une sécurité sociale fédérale et forte ;

 

Le pouvoir d’achat et le saut d’index ;

 

La défense de services publics de qualité et les négociations pour le personnel des secteurs publics et de l’enseignement.

 

Nous espérons toujours que le bon sens l’emportera et nous continuons de travailler inlassablement dans ce sens.

 

Une chose est sûre … la paix sociale ne peut exister que si les compromis qui se dégagent de la concertation sociale sont bons pour tous … et nous en sommes malheureusement encore loin …

 

Le combat continue ! 

 

Jean Peeters

Secrétaire régional

Charles Vandecasteele

Président