FGTB Wallonie Picarde

1er mai 2018 - Prise de parole de Gaetan Vanneste - Secrétaire régional de la FGTB Wallonie Picarde
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vous trouverez ci-dessous l'intégralité de l'allocution de Gaetan Vanneste, Secrétaire régional de la FGTB Wallonie Picarde.

 

 

logowapimail

 

 

 

 

Prise de parole de Gaetan Vanneste, Secrétaire régional de la FGTB Wallonie Picarde

 

1er mai 2018

 

 

 

Mes cher(e)s Camarades,

 

Avant tout  bonne fête du 1er mai, bonne fête du travail.

 

Vous qui êtes venu nous écouter

Ce jour est pour nous un jour de fête …

 

Ce jour n’est pas pour autant, un jour d’insouciance ou d’oubli.    

 

Ce jour commémore des sacrifices humains ;

 

On a parfois tendance à l'oublier mais un coup d'œil dans les manuelles d'histoire suffit à nous le rappeler.

 

Seule l'action collective permet l'amélioration des conditions de travail et de vie de toutes et tous.

 

C'est cette réalité que les militantes et militants de la FGTB entendent rappeler en ce jour du Premier Mai.

 

Suffrage universel, journée des 8h, congés payés, sécurité sociale (pensions, allocations familiales, soins de santé, chômage…), droit de grève, services publics…

 


Toutes ces conquêtes ont été obtenues aux prix de mobilisations collectives menées par des millions de travailleuses et travailleurs à travers la Belgique. 

 

Cet héritage du passé est notre force, notre patrimoine et la droite en a parfaitement conscience.

 

Quand il n'y aura plus de FGTB en tant que réel contre-pouvoir, il n'y aura plus de démocratie.

 

Ce n’est pas pour rien que la NVA et le MR tentent d’abroger la liberté syndicale ou de criminaliser les élans de solidarité.

 

Ils veulent nous faire taire, ils veulent nous éradiquer.

 

Lamentable mais pas surprenant !!!

 

Nous sommes le dernier bouclier des concitoyens.

 

La FGTB a défendu, défend et défendra toujours les travailleurs contre l'injustice sociale et la destruction de nos acquis sociaux !

 

Et nous l’avons prouvé à de multiples reprises et notamment dans notre propre régionale.

 

Durant l’année 2017 et ce premier trimestre 2018, nos différentes centrales ont menées des combats et des élans de solidarité exemplaires.

 

Je pense à l’Elysée, à Carrefour, à la cimenterie CCB, à Vandemortelle, à Clarebout, à Plaquet, à Mc Bride, à Cardon, tout dernièrement Lidl et bien d’autres encore….

 

 

Sur le terrain ; vous permanents, délégués et militants souvent dans des conditions ingrates, difficiles, et régulièrement aux dépens de votre vie privée vous avez mené ces combats admirables contre l’individualisme.

 

 

Vous avez démontré qu’à la FGTB Wapi nous tenons nos engagements,

 

Vous avez démontré qu’à la FGTB Wapi nous allons jusqu’au bout des choses et que nous accompagnons sur le terrain les travailleurs.

 

Vous avez démontré qu’à la FGTB Wallonie picarde, quelle que soit l’action, une solidarité intersectorielle édifiante existe de nouveau dans notre régionale,

 

Vous avez démontré qu’au SETca, qu’à l’UBT, qu’à l’HORVAL, qu’à la MWB, qu’à la CGSP, qu’à la Centrale Générale “ ensemble ont est et on restera toujours plus fort ».

 

Voilà le message que nous devons dès demain laisser entendre sur tous les toits ; à nos parents, à nos proches, à nos voisins, à nos collègues, à nos amis.

 

Qu’on se le dise, dans toute la Wapi, de Mouscron à Ath en passant et repassant par Tournai, capitale de la Wallonie picarde, à un tel point, même de la faire ROUGIR,

 

Faites le entendre le plus souvent possible, qu’il rassure, qu’il intrigue, qu’il donne des sueurs froides à certain, ou qu’il réconforte d’autres.

 

L’important c’est qu’il soit entendu et que les gens sachent, militants, sympathisants ou détracteurs, que nous à la FGTB, nous tenons nos engagements,

 

Que nous les FGTBistes WAPI sommes là, plus déterminés que jamais à lutter contre la régression sociale.

 

Actuellement en Belgique, le bilan du gouvernement est pour nous désastreux.

 

Notre Camarade Président Philippe Dumortier nous l’a encore rappelé tout à l’heure en vous brossant le tableau de la situation.

 

Atteint de « réformite aigüe », le gouvernement Michel s’attaque à tout mais ne réussit rien.

 

Il ne résout aucun des problèmes du pays.

 

Au contraire, il en crée : il met la pagaille là où tout allait bien.

 

Face à cette politique de régression sociale, notre organisme syndical proche des travailleurs oppose une réelle alternative.

 

Les lignes de forces de nos propositions s’articulent autour de 5 thèmes, thèmes majeurs qui forgent notre projet de société.

 

Il s’agit de la question du pouvoir d’achat, de la fiscalité, de l’emploi, des services publics et de la sécurité sociale.

 

Dernièrement à Estaimbourg, en Wapi , nous avons réussi l’exercice de réunir le PS , le PTB et Ecolo pour débattre de manière constructive sur notre projet de société.

 

En conclusion de cette soirée, comme on le dit depuis toujours à la FGTB, « Autrement et Mieux , c’est possible »

 

et seul un gouvernement de « GAUCHE », pourra redonner à notre région et à la Belgique une impulsion économique et sociale.

 

Comme le disait notre camarade Marc Gobelet ;

« Tous les progressistes doivent chercher ce qui les rassemble plutôt que de chercher ce qui les divise ».

 

Un gouvernement Michel 2, non merci ; c’est ce que les travailleurs nous disent tous les jours.

 

Sur le terrain, la marmite est en train de bouillir. Il y a un ras-le-bol ambiant.   Palpable.

 

Nous transmettons en conséquence aujourd’hui un message, un conseil, une évidence aux partis politiques de « gauche », les travailleurs ne pourront pas comprendre au lendemain des élections des accords de majorité contre nature.

 

 

Nous devons œuvrer tous ensemble au rassemblement des forces de gauche, qu’elles soient politiques ou associatives, mutualistes, culturelles – et bien sûr syndicales pour constituer le rapport de force qui fera revenir le balancier du côté des travailleurs.

 

Je vous donne donc tous rendez-vous le 16 mai à Bruxelles, la réforme des pensions est un thème qui touche énormément de monde et les propositions du gouvernement sont encore une fois imbuvables.

 

Les pensions belges sont déjà parmi les plus basses d’Europe et nos ministres veulent nous faire travailler plus pour gagner encore moins et ce jusque 67 ans alors que l’espérance de vie en bonne santé n’est que de 64 ans.

 

Mobilisons-nous massivement, comme nous l’avions fait le 27 février dernier à Tournai.

 

Tous ensemble nous pouvons y arriver.

Parce qu’ensemble, on est plus forts.

 

Camarades, bonne fête du premier mai, bonne fête du travail.

 

ET VIVE LA FGTB !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques de visites.